top of page
Rechercher

Episode 8 - Le tribunal des dieux

Tout a commencé au moment de la découverte du tombeau du pharaon Toutânkhamon, il y a de cela quelques lunes. Une image commençait à se former dans la fumée. On y voyait Howard Carter pousser les portes de la tombe fabuleuse. L’instant d’après, Arnaud se trouvait à côté de lui. Il écarquilla les yeux et tendit le bras. Carter le repoussa doucement. Il comptait bien entrer en premier. Cela semblait si réel. Toutânkhamon, dit Bas à Arnaud, comme tu le sais est mort jeune, très jeune. Il avait pénétré trop tôt les secrets de Bastet et son désir d’atteindre l’immortalité était devenu plus fort que celui de vivre sa vie sur la terre. Pourtant, il ressentit le pillage de sa sépulture comme une blessure au plus profond de son être. Il avait laissé son corps avec la certitude qu’il continuerait à vivre lui aussi, mais dans un sommeil éternel. Arnaud ne comprenait rien. Bas parlait de Toutânkhamon comme s’il le connaissait personnellement. Or, le pharaon était mort il y a des siècles et Howard Carter avait ouvert le tombeau en 1922. Il ne pouvait pas être là, à ses côtés. Sa tête lui tournait et sa blessure lui faisait mal ; et il conversait avec des chats, comme si c’était la chose la plus naturelle du monde. Je me réveiller, murmura-t-il. C’est un rêve. Arnaud, dit le chat aux yeux d’émeraude en penchant sa tête sur le côté, nous sommes au royaume de Bastet. Toutes les « personnes » qui sont ici sont immortelles. Je pensais que tu l’avais compris. Cette apparence de félin est le prix de notre existence sans fin. Ça et l’interdiction de quitter le royaume, sous peine de perdre notre immortalité. Pourtant, nous nous sommes rencontrés au Caire. Tu étais le chat de notre hôtesse, rétorqua Arnaud. C’est parce que je suis un chat messager, sourit Bas, protégé de Thot. Je sais que cela fait beaucoup à assimiler en peu de temps, reprit plus sérieusement le félin devant l’air incrédule d’Arnaud, mais les évènements se précipitent. Sache simplement que le temps sur l’île ne s’écoule pas comme le temps sur terre. Il peut s’écouler un jour comme un an ou même cent ans sans que le soleil se soit couché sur la mer ici. Voilà pourquoi la reine parle de quelques lunes pour faire référence à la découverte de Carter. Une minute, qu’est-ce que ça veut dire ? S’écria Arnaud. La reine intervint. Il n’est pas de finitude dans ce royaume. La ligne du temps peut être empruntée comme on le souhaite et à l’infini. Le passé, le présent et le futur n’existent pas. « Prenez garde car hors du rêve, jamais le temps ne s’arrête », réalisa Arnaud, horrifié. Voyant qu’Arnaud se taisait, Bas précisa : cela signifie que tu peux revenir au moment où tu as emprunté le passage qui vous a conduit jusqu’ici avec Olivia. Oui, mais sous quelle forme ? Souffla Arnaud en fixant le beau chat angora qui hocha doucement la tête. C’est le prix de la vie éternelle. Olivia et lui avaient disparu du monde réel, comme tous les autres, et jamais ils ne pourraient rentrer chez eux. Qu’avaient-ils fait ? C’était vertigineux. Impossible. Pendait ce temps, Bas continuait son histoire. Comme je te le disais, certains d’entre nous sont autorisés à sortir du royaume pour transmettre des messages des dieux ou guider certains élus jusqu’à l’île. C’est mon cas. Mais ce n’était pas le cas de Toutânkhamon. Comme tous les pharaons, il était déjà messager de l’au-delà. Son enveloppe corporelle faisait le lien entre le royaume des vivants et celui d’Anubis. Il demanda à Pentaour de relayer un avertissement à Carter et à l’équipe en charge des fouilles. Pentaour avait été un poète célèbre sous le règne de Ramsès II et un prêtre d’Amon. C’était un messager puissant et très attaché à la personne de Pharaon. Il accepta et à son arrivée sur terre, convoqua l’Uræus. Une scène qui avait été maintes fois relayée par la presse de l’époque se dessina sous les yeux d’Arnaud. Le cobra qui ondule silencieusement jusqu’au campement des archéologues, qui s’introduit dans la tente de l’égyptologue, se dresse tel un ange vengeur en face de Carter et dévore son canari, un oiseau merveilleux qui l’accompagnait partout. Comme tu le sais, cela n’arrêta pas Carter. Le 26 novembre 1922, il pénétra dans la sépulture. Toutânkhamon entra dans une rage terrible. Il sentait toutes les manipulations que les malheureux chercheurs faisaient subir à son corps resté sur terre et voyait à travers les yeux d’or de son masque funéraire la dilapidation des fabuleux trésors qui avaient accompagné son voyage dans l’autre-monde : les coffres incrustés de pierrerie, les vases ajourés, les chars étincelants et les fauteuils tressés d’or dispersés aux quatre vents. Le pharaon en appela à la fureur de Ré, l’alter-ego guerrier de notre déesse protectrice, la terrible Sekhmet. Il quitta l’île et laissa éclater son courroux. La suite tu la connais. Arnaud hocha la tête. Il connaissait la triste fin de Lord Carnavon, première victime de la malédiction de Toutânkhamon, et toutes celles qui suivirent. Ce que tu ne sais pas, c’est que Toutânkhamon fut arrêté et jugé pour ses actes. On ne défie pas impunément les lois divines, même quand on est un dieu.


A suivre...

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Episode 7 - Le sarcophage

Olivia ouvrit les yeux et crut qu’elle était devenue aveugle. Sa première réaction fut de se lever et elle se cogna violemment la tête contre un mur dur comme de la pierre. En même temps qu’elle appuy

Episode 6 - Néfertari

Résumé de l'épisode précèdent : Olivia et Arnaud ont trouvé la voie d'accès vers l'île aux chats ou le royaume de la vie éternelle promis par la déesse Bastet à un petit nombre d'élus. Mais alors qu'i

Episode 5 - Piège

Olivia et Arnaud avaient atterri dans une chambre tout à fait similaire à celle trouvée dans la grande pyramide, à l’exception qu’une gigantesque statue d’or représentant la déesse Bastet emplissait p

Comments


bottom of page